Recette: Conseils

« Les Officiers ne peuvent pas mettre en pratique ce qui sera enseigné, s’ils n’ont pas la plupart des ustensiles qui leur sont nécessaires », précisait Le Confiturier royal, en 1776. Aujourd’hui encore, il est vrai que les portes de l’alchimie confiturière s’ouvrent plus facilement avec une bassine à confitures et une écumoire, en couivre rouge de préférence, mais la science des cuissons nécessite aussi un oeil vigilant et avisé.

Ce pragmatisme est à souligner en trois points:

1) la bassine à confitures, ou ce qui en tient lieu, doit avoir un volume deux fois plus important que celui des confitures que l’on compte y cuire.

2) Tout matériel en étain ou en fer est impérativement à écarter.

3) Si l’on veut que les confitures se conservent, le matériel devra être d’une propreté rigoureuse.

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *